Astronomy seeing

Astronomy seeing de meteoblue offre un service pour les astronomes, les météorologues ainsi que d'autres utilisateurs qui dépendent d'une bonne prévision de la visibilité du ciel et des conditions atmosphériques des jours suivants.

Astronomy seeing a débuté en 2005, et était étendue en juin 2009 et encore en 2012 avec les phases des planets et un nouveau design. Seeing est disponible pour tout le monde, gratuitement pour les prochains 3 jours, et pour 7 jours avec point+.

Instructions d'utilisation et conseils pratiques

Astronomy Seeing

Attention, les valeurs peuvent ne pas refléter la réalité de manière précise à cause des multiples facteurs d'influence. Afin d'obtenir de bonnes conditions de Seeing, cherchez des couleurs bleu foncé dans la couverture nuageuse ainsi que des valeurs vertes dans les Seeing Index et Jet Stream. 

La couverture nuageuse est représentée par 3 couches différentes (0-4 km snm, 4-8 km snm, 8-15 km snm). La couverture est en pour-cent du temps d'affichage. Le pourcentage intègre le volume et la densité des nuages prévus par les prévisions. Une couverture partielle en deux couches peut avoir pour conséquence une totale obstruction de la visibilité du ciel, à cause du chevauchement de nuages. Quant aux nuages élevés, une couverture partielle peut totalement obstruer la visibilité du ciel. Dans les montagnes à haute altitude en-dessus de 4000 m snm (moyenne avoisinante), la prévision d'une couche de nuages bas sera nulle et devrait être abandonnée, puisqu'elle ne concerne uniquement les vallées en-dessous de 4000m.
Le brouillard ou les nuages très bas ne sont pas représentés ici (voir le pictocast du brouillard).

L'indice de vue n°1 (Seeing Index 1) et l'indice de vue n°2 (Seeing Index 2) sont deux différents modèles pour calculer la visibilité et sont indépendants de la couverture nuageuse. Ces valeurs sont calculées selon l'intégration des couches turbulentes dans l'atmosphère. Ils ne représentent que la visibilité à travers des parties présumées visibles de l'air et diffèrent dans la façon dont les gradients de densité atmosphérique influencent la visibilité. La Vue 2 donne plus de poids à l'effet de fluctuations de densité et a plus de chances de montrer une espèce d'air "clignotant" à cause des turbulences. La Vue n'inclut PAS la couverture nuageuse. Il est possible qu'il n'y ait aucune observation avec un indice de vue de "5", si la couverture nuageuse est totale. Par contre, il est possible que la couverture nuageuse soit nulle (toutes les étoiles "visibles"), mais que l'observation soit fâcheusement réduite par un indice de vue ("1"), à cause de turbulences.
Parfois, les nuages sont éparses et alors les observations peuvent se faire entre les nuages. Dans ce cas, il serait très difficile de fixer une "limite" de la couverture nuageuse qui influencerait l'Indice de Vue et satisferait tous les utilisateurs.

Arcsecond est une unité de mesure angulaire égale à 1/3'600° ou à 1/1'296'000 d'un cercle. Arcsecond peut être utilisée pour estimer la taille minimale d'un objet qui est toujours visible en utilisant un télescope pointé vers le ciel ouvert, exprimé en angle. Les mesures d'arcsecond présentées sont basées sur "Vue n°1" (Seeing Index 1), "Vue n°2" (Seeing Index 2) et "Mauvaises couches" et ne corrèlent alors pas directement avec chaque variable météo.
Information basique sur le calcul

Un courant jet (jet stream) à grande vitesse (>35m/s) équivaut normalement à une mauvaise vue, tout comme ceux à faible vitesse (<5m/s).
Les mauvaises couches (bad layers) sont des couches de l'atmosphère dans lesquelles les turbulences produisent des perturbations de l'air et de particules et influencent donc la "Vue" astronomique (Astronomy Seeing). Les mauvaises couches ont un gradient de température > 0.5K/100m. Le véritable gradient est donné en K/100m. La hauteur maximal et minimale des Mauvaises Couches est indiquée par Mauvaises Couches min/max. 

Les planètes visibles et les coordonnées prennent aussi en compte les températures. Les planètes suivantes sont disponibles: MVMJSUNP => Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune (et la planète naine) Pluton. Si vous déplacez votre curseur sur la colonne de planètes visibles, des coordonnées à l'heure apparaissent pour chaque planète: Azimut (Az) depuis le nord avec une altitude en degré (Alt) vers l'horizon, une ascension droite (AD) et une déclinaison (DEC). Il est aussi possible d'ajouter des coordonnées de 10 minutes ainsi que des objets additionnels, sur demande.