Products, help and information

La pression atmosphérique

Pleine Lune partiellement cachée par l'atmosphère (NASA)

Pleine Lune partiellement cachée par l'atmosphère (NASA)

L'air entoure la Terre, formant l'atmosphère (voir image).
Sur chaque mètre carré de la surface de la Terre (env. 5·10⁸ km² et/ou 5·10¹⁴ m²), la colonne d'air pèse environ 10 tonnes; c'est la pression atmosphérique.
La pression (poids de l'atmosphère par unité de surface) au niveau de la mer est d'environ 101'000 N/m², ce qui correspond à 101'000 Pa ou 1010 hPa. La pression atmosphérique moyenne au niveau de la mer (0 m / s) est normée à 101'325 Pa = 101,325 kPa = 1'013,25 hPa ≈ 1 bar. "bar" est l'unité la plus ancienne pour la mesure de la pression atmoshpérique, initialement considérée comme 1 bar (1'000 hPa), jusqu'à ce que des mesures modernes et plus précises ont montré que la moyenne au niveau de la mer est de 1'013,25 hPa.

Colonne d'air: la densité moléculaire est plus grande en-bas

Colonne d'air: la densité moléculaire est plus grande en-bas

La pression atmosphérique diminue avec l'altitude.

Il est aisé de s'imaginer que l'air en-bas, proche du sol, est compressé par les molécules d'air au-dessus de lui et devient donc plus dense (voir image sur la gauche).
Étant donné que la pression atmosphérique diminue toujours avec l'altitude et n'est jamais la même à deux altitudes différentes, on peut aussi s'imaginer l'atmosphère comme une pile de couches avec des pressions atmosphériques équivalentes (couches isobares).

Couches isobares: la pression de l'air diminue avec l'altitude

Couches isobares: la pression de l'air diminue avec l'altitude

Sur l'image, ces niveaux sont représentés avec les caractères p0, p1, p2, ..., p6.

Les isobares sont des lignes reliant les points ayant la "même pression barométrique".

Source: E. Parlow (2008).