Products, help and information

Les alizés

Les grandes différences de température et de pression autour de la Terre et particulièrement entre les différentes latitudes créent une circulation. Les alizés font partie de cette circulation et se produisent dans les régions équatoriales.

Cellule d'Hadley en coupe transversale

Cellule d'Hadley en coupe transversale
Source: D. Windrim (2004)

Origine des alizés

Les alizés sont créées par le fort réchauffement et la forte évaporation de l'atmosphère autour de l'équateur.

(1) Autour de l'équateur, l'air chaud s'élève rapidement, emportant beaucoup d'humidité. Le processus d'élévation est plus puissant que dans des orages typiques, et plus rehaussé par l'effet de refroidissement adiabatique: comme l'humidité condense durant l'élévation de l'air, elle réchauffe ce dernier, augmentant ainsi son déplacement vers le haut. L'air chaud s'élève ainsi jusqu'à 12-15 km d'altitude et est continuellement suivi par plus d'air chaud.

Alizés en coupe transversale

Alizés en coupe transversale
Source: Forkel

(2) De ce fait, l'air élevé se déplace sur les côtés vers les tropiques et perd de la chaleur et encore un peu d'humidité dans le processus. Après un voyage de plusieurs kilomètres, l'air s'est tellement refroidi et asséché que...
(3) … L'air commence à descendre autour des tropiques pour finalement atteindre le sol.
(4) Là, il change de direction et s'écoule à nouveau vers l'équateur pour recommencer le processus de circulation.

Vous pouvez aussi voir cette circulation sur les cartes des vents du monde.

Océan Atlantique (30°N, 25°O)
Océan Atlantique: 30°N, 25°O
Océan Atlantique (25°N, 25°O)
Océan Atlantique: 25°N, 25°O
Océan Atlantique (20°N, 25°O)
Océan Atlantique: 20°N, 25°O
Océan Atlantique (15°N, 25°O)
Océan Atlantique: 15°N, 25°O
Océan Atlantique (10°N, 25°O)
Océan Atlantique: 10°N, 25°O
Océan Atlantique (05°N, 25°O)
Océan Atlantique: 05°N, 25°O
Océan Atlantique (0°N, 25°O) - équateur
Océan Atlantique: 0°, 25°O (équateur)

Circulation

Alizés

Alizés

Sur la carte mondiale, vous reconnaissez bien comment les alizés des tropiques soufflent en direction de l'équateur.
Cet effet apparaît principalement au-dessus des océans et se déplace de manière saisonnière vers le nord ou le sud, suivant l'angle le plus élevé du soleil. Les alizés du Nord et du Sud se rencontrent donc approximativement 1000 à 2000 km au nord de l'équateur durant les mois de juillet et août, et environ 1000 à 2000 km au sud de l'équateur en janvier et février.
Les alizés sont déviés ou interrompues par de plus grandes masses d'air ou par des obstacles. Ainsi, une circulation des alizés faible, voire absente, se trouve au-dessus des continents (Afrique, Amérique du Sud), car elle est interrompue par les convections locales (ascension d'air) au-dessus des masses continentales.
Au-dessus des îles indonésiennes, la circulation des alizés est réduite par la multitude de petites îles, lesquelles interrompent les vents. Dans la partie nord de l'Océan Indien, la circulation des alizés peut être déviée par les grandes différences de pression entre l'Afrique, la péninsule arabique et le sous-continent indien: Le fort réchauffement de la péninsule arabique et du sous-continent indien durant les périodes de sécheresse engendre un afflux constant d'air plus froid venant de l'océan et soufflant sur le continent, et cela crée un afflux d'air venant du nord de l'Océan Indien et soufflant sur le contient indien pendant plusieurs mois par année.

À cause de ces stratifications de température de l'air chaud des régions équatoriales sur l'air relativement plus froid des plus hautes latitudes, se crée alors une "inversion des alizés" stable. Cette inversion empêche l'échange d'air vertical entre l'écoulement en altitude en direction des régions polaires et l'écoulement proche du sol en direction de l'équateur. C'est pourquoi cette circulation est très stable.

Au-dessus des continents (Afrique, Amérique du Sud), il n'y a presque pas d'alizés, car ils sont interrompus ou redirigés par les convections locales au-dessus des masses continentales.

Influence sur le climat

Les alizés ont une forte influence sur le climat au nord et au sud de l'équateur. Les effets principaux sont:

  • Retrait continu d'humidité depuis les régions autour des tropiques = désertification.
  • Apport continu d'humidité dans les régions de l'équateur = forêt amazonienne.

Vous pouvez voir ces effets sur les cartes météo du monde.

Influence sur la navigation

  • Les alizés sont si fortes que les bateaux à voile des découvreurs européens pouvait seulement naviguer avec, mais pas contre eux.
  • Les alizés soufflent sans interruption. Profiter de changer de trajectoire lorsque le vent s'arrête n'est dès lors pas possible.
Routes maritimes des découvreurs européens
Routes maritimes des découvreurs européens

Routes maritimes des découvreurs européens
Source: J. Meier

Les découvreurs européens des 15ème et 16ème siècles traversent les océans avec des caravelles (bateaux à voile qui mesuraient environ 25 mètres de long et avaient 3 mâts). Ces bateaux ont été les premiers à être capable de naviguer contre les vents, en "traversant" avec un angle de 30 à 45° contre les principaux vents.
Naviguer contre le vent était quand même une perte de temps et le progrès était lent. Cela se faisait donc seulement où aucun autre passage était disponible pour atteindre la destination. De ce fait, les navigateurs préféraient toujours les routes sur lesquelles ils pouvaient toujours naviguer avec les vents prévalant, même si ces routes étaient plus longues que d'autres.
Vous pouvez voir ceci en comparant les principales routes de navigation avec les alizés. Un exemple des principales routes de navigation utilisées par les découvreurs peut être vu sur la carte ci-contre ("Chemins maritimes"). Essayez de trouver quelles routes étaient utilisées allant de l'Europe jusqu'en Inde, et quelles routes étaient utilisées pour rentrer d'Inde vers l'Europe. Ceci est clairement visible avec l'aide des vents mondiaux (voir film ci-dessus).